Publihebdos monétise sa plateforme actu.fr

Lancé en avril 2017, Ie groupe Publihebdos va monétiser son site actu.fr. « Cette plateforme multimarque regroupe, sous une marque ombrelle, nos 93 médias Iocaux, donnant ainsi une visibilité nationale aux contenus produits a I’échelle locale, tout en conservant Ies marques de nos journaux», résume Francis Gaunand, président du directoire de Publihebdos, filiale de Sipa Quest-France. Depuis 2010, chaque titre du groupe de presse hebdomadaire régionale (77 hebdos – 1 quotidien – 15 gratuits) disposait de son propre site a sa marque. « Le potentiel de développement d’un projet numérique structurant était limité du fait de la territorialité des sites existants. Avec ce modèle, il était difficile d’exploiter au maximum les contenus au-delà des frontières locales et d’optimiser l’audience des sites », contextualise Francis Gaunand.

L’ORGANISATION

Avec actu.fr, Publihebdos affiche une double stratégie locale et nationale. « Notre ligne éditoriale reste régionale. Notre proposition de valeur est là : l’actualité vue depuis Ies régions. » Concrètement pour alimenter actu.fr, Publihebdos s’appuie sur Ies 350 journalistes de ses rédactions locales. « Nous avons également une équipe de coordination par région et un desk national chargé d’animer Ie site, de gérer Ia cohérence des contenus qui y sont publiés et les développements technologiques. » L’ensemble, basé à Rennes, représente une dizaine de personnes dont deux développeurs.

LE MODELE ECO

Aujourd‘hui, l’accès à la plateforme actu.fr est gratuit. « 20 % des contenus produits par nos journalistes y sont publiés. Ce sont soit des contenus exclusifs, soit des articles rédigés pour nos joumaux print et adaptés au web ». Début 2019, I’ensemble des contenus sera mis en ligne sur un espace premium. « Il sera d‘abord accessible a nos abonnés, puis via un paywall progressif dans une logique de fidélisation de I‘audience. » Le site est également financé par la publicité, commercialisée par la régie interne de Publihebdos. Pour la vente de certains espaces, une solution de header bidding, c’est-à-dire d’enchères des impressions publicitaires digitales, a été mise en place afin d‘en optimiser la monétisation.

DES PARTENARIATS

Outre la mise en place d’un paywall, Publihebdos entend également ouvrir son site à d‘autres partenaires spécialisés aussi dans I‘information locale. « actu.fr a été pensée comme une plateforme multimarques. Elle ne regroupe aujourd‘hui que celles de Publihebdos. Mais elle est ouverte à d‘autres éditeurs indépendants qui voudraient venir y développer leurs projets numériques, dans une logique “gagnant-gagnant” en termes d’audience, d‘apports technologiques. » Le président du directoire de Publihebdos reste convaincu que des coopérations entre Ies éditeurs seront nécessaires pour faire perdurer Ia presse locale, mais que cela « ne passe pas forcément par des rachats ou des concentrations. »

70% DE L’AUDIENCE D’ACTU.FR SUR MOBILE

En octobre 2018, actu.fr a enregistré 22,4 millions de visites unifiées (web et mobile). 73% de ces visites sont faites depuis un mobile. ll se classe au 3è rang des sites de presse quotidienne régionale, derrière Ouest-France (66,5 millions de visites) et Le Parisien (60 millions). Filiale de Sipa Ouest-France, Ie groupe Publihebdos emploie 930 salariés au sein de 93 journaux (350 joumalistes), d’une régie publicitaire (1 50 commerciaux) et d’une agence de presse. En 2017, Publihebdos a réalisé un chiffre d‘affaires de 88 M€. Il se positionne comme Ie 1er groupe de presse hebdomadaire régionale français avec 865 000 exemplaires à chaque parution. Le groupe couvre Ies régions Bretagne, Normandie, Pays de Loire, Île-de-France, Hauts de France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Bourgogne Franche-Comté et Grand Est.

Source : Agence api – Maureen LE MAO – https://www.agence-api.fr/article/publihebdos-monetise-sa-plateforme-actu-fr

Menu